Divergente raconté par Quatre – Veronica Roth

1540-1

Si vous lisez ce livre, c’est que vous avez déjà lu les trois premiers tomes, et si ce n’est pas le cas, vous allez vous auto-spoilé et ça n’a pas beaucoup d’intérêt.

Donc je vais résumer en évitant le spoil, c’est l’histoire de Quatre, l’instructeur de Tris, mais cette fois, il n’est (presque) pas question d’elle, et heureusement pour moi !

Il est en effet question de la vie de Quatre deux ans avant l’histoire de Tris, mais sa version va se prolonger jusqu’à l’année de l’initiation de cette dernière.

Ce livre se compose de quatre chapitres (quel hasard) et trois petits extraits « plus » on va dire.

Note : 12.5/20

Finalement, l’histoire n’a pas de but précis, le livre a simplement été écrit pour gagner un peu plus d’argent sur le dos des pauvres fans, et ne vous blâmez pas, puisque je l’ai acheté aussi.

Quatre est mon personnage préféré, et j’étais contente qu’on lui consacre un livre, que j’imaginais plus gros, donc j’ai voulu tenter cette lecture, mais finalement, c’était une pure perte de temps.

Ce qui était amusant dans les premiers tomes, c’était de découvrir l’univers, c’était le caractère urgent et apocalyptique de l’histoire et avouons-le, la romance un peu niaise, mais plus rien de tout cela n’y est, évidemment, alors ça perd de son charme.

En fait, je me suis ennuyée à lire des choses que je savais déjà, et mon grand passe-temps a été de vérifier si elle avait été cohérente, et en effet, on peut au moins lui venter cela, l’histoire est cohérente avec les trois autres tomes du début à la fin.

Concernant les personnages, j’étais contente d’en « découvrir » de nouveaux, disons d’approfondir des personnages plus secondaires du point de vue de Tris, comme Zeke ou Shauna, ou même Eric dont on découvre toute la profondeur.

Malheureusement, je fus assez déçue pour mon personnage préféré, qui perd tout son charme ou presque, il est complètement rendu niais, alors oui sa carapace dure n’est qu’une façade, mais je suis assez triste de l’avoir vu s’effondrer, parfois il faut savoir laisser un peu de mystère dans une histoire.

Mais en terme de mystère résolu, je suis contente d’avoir appris plus de choses sur sa mère.

Mon dernier paragraphe sera destiné à l’écriture….

Ce n’est pas glorieux, c’est simple et facile à lire, mais quand on a un peu plus de culture la simplicité se transforme en fadeur, c’est dommage.

Quand on pense que le subjonctif n’a même pas su être utilisé une fois, je trouve ça triste.

Je ne regrette tout de même pas cette lecture, mais je pense que faire payer un bouquin aussi cher (presque au même prix que les trois autres qui devaient tourner autour de 16-17€) alors qu’il est deux fois plus petit et deux fois moins intéressant que les autres tomes de la saga, c’est inhumain et ça prouve que tout ça n’est que pour le gain…

 

Amita

 


Pour l’acheter :

Amazon

Fnac

Publicités

A propos Amita

Étudiante en lettres modernes, je souhaite travailler dans le monde du livre ! Jeune rêveuse, j'adore lire et m'évader entre deux pages jaunies, il m’arrive aussi d'écrire quand j'ai quelque à chose dire, ou juste par amour pour les mots. Je suis plutôt heureuse mais j'ai du mal à vivre, comme si je ne comprenais pas toujours la vie telle qu'il faut la vivre dans notre société actuelle. La lecture et l'écriture m'offrent alors deux échappatoires parfaites à ce monde, cette époque, et je me sens revivre.
Cet article, publié dans Amita A Aimé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s