Mes dernières lectures #Août2017

Bonjour

Avant tout je souhaite vous informer que j’ai accidentellement cassé mon téléphone, ce qui explique mon absence sur instagram qui risque de se prolonger, mais je vais régler ce petit souci au plus vite donc ne décrocher pas, je reviens. Ensuite, je l’ai déjà dit mais le rythme va redevenir régulier avec la rentrée, promis ! Et voilà on peut commencer.

Ce mois-ci n’est pas très fun vous allez voir, j’ai tout de même lu 12 livres mais vous allez voir que ce n’est pas grand chose au vu de leur taille. La plupart étaient pour les cours, donc comme je le disais, ce n’était pas un mois très fun, de plus, 3 de ces livres parlaient du deuil et quelques uns en plus de la mort en général.

Mes dernières lectures

Mère Courage et ses enfants – Bertolt Brecht

Pour les cours. J’ai trouvé ça intéressant seulement j’ai un peu de mal avec les pièces de théâtre, la forme, le style… De plus l’histoire ne m’a pas émue d’une façon ou d’une autre. Lecture intéressante mais sans plus.

 

Terre des hommes – Antoine de St-Exupery

Je l’ai reçu à mon anniversaire, et j’avais apprécié très chaudement Le petit Prince, j’étais donc assez curieuse de savoir ce que ce monsieur avait pu écrire d’autre. S’il ne raconte que des anecdote et partage beaucoup de réflexions, la plume n’en est que plus belle ! J’ai adoré ce livre très beau, pleins de belles choses très intelligente. Le paratge d’une expérience et d’un savoir. Intéressante t très beau.

 

Les mamelles de Tirésias – Appollinaire

Oulaaah ! Pour les cours aussi, c’est une pièce absurde et j’ai tellement de mal avec l’absurde… Je crois que c’est l’une des lectures qui m’a donné le plus de mal.

 

Racine et Shakespeare – Stendhal

Et voilà la seconde lecture difficile, c’est un pamphlet contre le classicisme et en faveur du romantisme, assez dur à lire et pas franchement divertissant pour les vacances.

 

Lysistrata – Aristophane

Encore pour les cours mais j’ai bien aimé, j’ai trouvé ça très drôle et intelligent, très en avance pour l’époque, il propose, par la voix d’une femme, de cesser tout acte sexuel pour arrêter la guerre. Très drôle et incisif.

 

Macbeth – Shakespeare

Pas vraiment pour les cours mais disons que c’est ma lecture complémentaire personnelle ! J’ai eu un peu de mal à apprécier cette pièce-ci de cet auteur. Les personnages sont tous assez malsains et l’histoire très très sombre…

 

Les passants de Lisbonne – Philippe Besson

Pour mes vacances au Portugal j’avais choisi cette lecture qui se déroulait au Portugal et qui était très courte (165 pages) malheureusement ça n’a pas été un succès, sûrement dû au fait que ce n’est pas de ça que j’avais besoin à ce moment là, que ça ne convenait pas à mon humeur, je en sais pas. Et ça traitait de sujets tristes : mort, deuil, rupture….

 

Hamlet – Shakespeare

Pour les cours aussi. J’ai vivement apprécié cette pièce-ci ! Très touchante, forte et intense, je me suis attachée au héros et à son histoire.

 

Le mer – John Banville

J’ai été assez mitigée sur cette lecture (la seule sur laquelle j’ai fait une critique) j’ai trouvé le tout un peu trop contemplatif et du coup ennuyeux et long mais la fin m’a vraiment bouleversée. Les personnages sardoniques restent le gros point noir, sinon la plume était très belle.

 

Le barbier de Séville – Beaumarchais

Pour les cours, j’ai bien aimé, je l’ai trouvé drôle et attachante ! Je dois lire la suite en septembre, on verra si ça continue sur la même lancée.

 

Médicis T.2 Laurent le Magnifique : de père en fils – Olivier Peru et Eduard Torrents

J’ai encore adoré ce tome-ci, cette BD est toujours aussi bien, belle, bon coup de crayon, intelligente, passionnante et immersive ! J’adore, c’est un gros coup de cœur du mois.

 

Dites aux loups que je suis chez moi – Carol Rifka Brunt

Gros coup de coeur, je viens de le finir mais je peux déjà vous dire qu’il restera gravé dans on coeur, il m’a bouleversé. La chronique très vite

 

On se retrouve très vite pour des lectures plus automnales (ou pas) et pleins d’autres choses !

Bonne rentrée à tous et bonnes lectures.

Amita

Publicités
Publié dans Mes dernières lectures | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

La mer – John Banville

9782264046888

Résumé : A la mort de sa femme, Max décide de retourner aux Cèdres, propriété du bord de mer et maison de son enfance. Tiraillé par le chagrin, la colère et l’insondable douleur du deuil, il se réfugie dans le passé, pour  » échapper au présent froid et à l’avenir encore plus froid « . Il y revit ces moments d’enfance, troublé et fasciné par la famille Grace : Constance, la mère séductrice ; Carlo, le père autocrate ; et puis les mystérieux jumeaux, Chloé et Myles, le garçon muet. II y revit aussi ce tragique événement qui marquera au fer rouge le reste de son existence…

 

Ma note : 14,5

 

J’avoue que le début a été laborieux, lent, long, dur. En fait, il s’agit d’une succession de souvenirs, il se rappelle sa femme, et sa mort, sa jeunesse au bord de la mer, des tranches de vie de famille mais aussi cette mystérieuse famille Grace. Ainsi le livre n’est qu’un concentré de souvenirs, de contemplations et de réflexions, il y a donc un peu de quoi s’ennuyer.

Les 15 dernières pages en revanche, sont très fortes, très impressionnantes et je pense qu’elles révèlent toute la beauté du livre, tout son mystère, malheureusement, il a fallu que je m’accroche durant les 200 premières pages.

Je tiens toutefois à nuancer mon propos, la lecture n’a pas été complètement désagréable, la plume est belle, les réflexions sont intéressantes, le style est sympa, c’est un bon livre, mais j’ai quand même eu un peu de mal à terminer.

 

Bien que longue, j’ai apprécié l’histoire, j’ai eu le sentiment d’être plongée dans un récit sombre peuplé de réminiscences, un peu à la Laura Kachischke. On y apprend la vie de cet enfant devenu homme et sa rencontre avec cette famille qui va changer sa vie, puis la mort de sa femme qu’il met en parallèle. En réalité, on a même plus l’impression qu’il la met au second plan qu’en parallèle, comme si finalement, le déclencheur de tout avait été la famille Grace et cet incident.

Incident qui d’ailleurs tarde tant à venir que je me suis même demandée si je n’étais pas passée à côté sans l’avoir vu comme un « incident », en fait il arrive dans les 15 dernières pages et il est très fort, poignant, il remonte le niveau du reste et nous laisse une marque dans le cœur.

Pour revenir très rapidement sur la vie du narrateur qu’on découvre, j’ai quand même été attristé (pas forcément en mal) de découvrir une vie sombre, triste, emplie de déceptions et de manque d’amour. On en vient à se dire « As-tu connu ta femme, as-tu aimé ta femme, aimes-tu ta fille, as-tu de bons souvenirs avec ta femme, ta fille ou tes parents ? » J’ai presque fini par me demander quand est-ce qu’il allait se suicider. Je pense que ça fait partie de la vie, je connais bien des gens qui traversent la vie sans connaître un infime instant de bonheur, et c’est bien triste, mais souvent c’est une question de vision, si on ne le cherche pas, si on ne le provoque pas un peu, on ne le rencontrera jamais, ce bonheur. Et pourtant, ça fait partie de la vie cette tristesse infinie et c’est aussi ce qui a fait le charme du personnage tout en faisant que je n’arrivais pas à le trouver sympathique.

 

J’avais en fait choisi ce livre pour son titre qui laissait supposer que le livre parlait de la mer, j’ai très vite compris que ce n’était pas le cas et j’en ai été un peu déçue, il n’y avait que de brèves références à la mer, quelques métaphores et puis voilà.

Mais c’est en refermant le livre, comme bien souvent, que j’ai compris le titre et où se cachait l’importance de la mer. Dans un premier temps, on peut simplement mettre en relation sa vie terrible et sombre comme le sont les profondeurs de la mer, qui restent fort troubles, mystérieuses et terribles.

Puis, on remarque que, que ce soit la mort de sa femme ou ce fameux incident, il les met tout deux en relation avec la mer, les métaphorise. Et ce que j’ai trouvé brillant, c’est que le dernier mot du roman, c’est celui-ci, celui qui donne son titre au livre « la mer. »

J’ai trouvé ça fort, intelligent et très poétique.

 

J’en arrive alors aux personnages et à leurs caractères. J’ai eu du mal à m’y attacher et à avoir de l’empathie pour eux, ils étaient tous beaucoup trop tristes, beaucoup trop sombres, ils ressemblaient (et peut-être est-ce l’effet souhaité) à une bande de fantômes qui peuplent les rêves du narrateur.

Je qualifierai même les personnages de cyniques, ils avaient tous ce petit sourire malveillant, ce regard méprisant et cette façon cynique de traverser la vie. En fait, il y a un mot repris plusieurs fois dans le roman et c’est exactement le sentiment qu’ils m’ont laissé « sardonique » : ils sont sardoniques.

Au final j’ai presque eu l’impression de lire un livre en noir et blanc tant le ton était sombre et peu chaleureux, même les souvenirs de joie étaient marqués de réflexions négatives, cyniques et acerbes parfois.

 

Pour finir, je vais saluer la très belle plume de l’auteur, pleine de métaphores, de souvenirs, de réflexions très profondes et que j’ai parfois trouvé très vraies (après certaines réflexions étaient assez sombres et celles-ci n’étaient pas de mon goût – personnel) il y a notamment bon nombre de réflexions sur la mort et le deuil qui m’ont profondément marquées.

Je trouve juste, et c’est dommage, que l’auteur fait trop de digressions, on a tendance à se perdre dans ses pensées, même si au final c’est peut-être un effet de style, pour représenter l’esprit tourmenté de l’homme en deuil, ça m’a un peu égarée.

« Peut-être la vie n’est-elle qu’une longue préparation au jour où nous la quitterons »

Pour résumer, et tenter de nuancer, bien que je me sois ennuyée, la fin m’a bouleversée et m’a laissé un souvenir fort et pénétrant. Et le récit, quoique très sombre, m’a plu et marqué par bien des aspects. Les personnages restent cependant méprisants et c’est une partie de ma critique que je n’arrive pas à nuancer. Pour terminer, la plume et le style de l’auteur sont merveilleux et on s’y perd.

Je conseille donc ce livre aux gens qui aiment la poésie, les récits psychologiques, un peu sombres, les récits contemplatifs et pleins de réflexions, or je le déconseille au fans de page-turner.

 

Amita

Publié dans Amita A Aimé | Tagué , , , , , | 3 commentaires

Book Haul #Août2017

Coucouuu

 

Pas grand chose dans ce haul mais je vous tiens au courant quand même. Sinon, désolée du retard (oui un jour mais bon…) et l’article sur mes vacances au Portugal va arriver très vite, je le corrige et c’est bon !

Acquisitions Livresques.jpg

Dans un premier temps j’ai acheté La mer de John Banville chez 10/18, d’occasion pour quelques centimes. Je suis en train de le lire mais ça c’est une autre histoire. Ce livre m’a d’abord tenté pour son titre qui laissé supposer que l’histoire parlerait ou se déroulerait en mer.

9782264046888

 

Ensuite, au Portugal, je me suis offert un souvenir à la Librairie de Lello (vous verrez) il s’agit d’Harry Potter y la piedra filosofal  ! Qui est, non pas en portugais mais en espagnol…. Je me suis trompée, ne vous moquez pas j’ai assez honte comme ça ! Et puis ça n’a aucun sens pour moi qui ne parle pas l’espagnol de l’avoir, en portugais ça m’aurait aidé à apprendre la langue des origines de mon copain, au moins.

HP_Y la piedra filosofal_2014_300_CMYK

 

Et enfin, mon père a enfin accepté (après de longues supplications) de me passer ses Harry Potter, au format poche, les premiers que j’ai lus. Je les voulais pour le côté sentimental mais aussi pour les avoir au format poche, malheureusement, les 5, 6 et 7 sont en grand format donc je n’ai pris que les 4 premiers et je tenterai de trouver les autres d’occasion.

Rowling-Joanne-Kathleen-Harry-Potter-T-1-Harry-Potter-A-L-ecole-Des-Sorciers-Livre-394971930_L

 

C’est tout, ça ne fait pas beaucoup mais je dois vider ma PAL car j’ai pleins de livres à lire pour les cours et j’en ai reçu le double pour mon anniversaire !

 

 

Amita

Publié dans Acquisitions Livresques | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Tag La Passe Miroir

Coucou !

 

Je suis en vacance mais je vous ai programmé ce petit tag pour vous faire patienter ! C’est un tag de Bulledop créé avec ses abonnés Twitter, je vous mets le lien ici.

tumblr_static_e5sldbu1gg00wg00scg0gocc0

 

Qui est ton personnage masculin préféré, plutôt Thorn ou Archibald ?

Archibald sans hésitation ! Je l’aime tellement, je le trouve charmant et charmeur, drôle, attachant et prêt à tout pour les gens qu’il aime même si au début on nous le dépeint comme un homme fourbe et pervers en qui on ne peut avoir confiance, très vite on se rend compte que lorsqu’il aime quelqu’un, c’est à fond et pour de vrai.

 

Sur quelle arche voudrais-tu vivre ?

Le Pôle ! Dans la Citacielle. Il y a tellement d’animations, de fêtes, de couleurs, d’intrigues… J’aime cette ambiance, un peu comme à la cour du roi. Il faut être la plus belle et la plus rusée pour être dans les bonnes grâces, j’adore !

 

Quel objet voudrais-tu être ?

La montre de Thorn, car je suis une personne très organisée et ponctuelle, à cheval sur les règles et horaires. Sur ce point je me fais penser à Thorn.

 

Quelle est ta couverture préférée ?

Elles sont toutes magnifiques, autant les dessins,s imples et élégants, que les couleurs. Mais si je devais choisir je dirai la deuxième, car la couleur est tellement belle, agréable ! Et c’est mon préféré alors je m’y sens plus attachée.

bm_20_aj_m_6352

 

Quel pouvoir familial voudrais-tu avoir ?

Hum…Difficile de choisir….Je ne sais plus comment ils s’appellent ceux qui peuvent persuader les gens de faire telle ou telle chose…Mais je pense choisir les Mirages, parce que c’est cool de faire croire ce que tu veux aux autres, même de faire croire que tu es quelqu’un d’autre.

 

De quelles couleurs verrais-tu l’écharpe ?

Bicolore, grise et orange. Mais je ne me suis pas trop posée la question en réalité.

 

Quel personnage voudrais-tu être ?

Aucune idée, ils sont tous tellement chouettes, attachants et originaux ! Archibald est mon préféré, mais Bérénilde est top aussi… Je dirai Archibald parce qu’il est cool, il se révèle de plus en plus incroyable et il vit sur le Pôle.

 

Si ce n’était pas l’écharpe, quel vêtement serait-ce ?

Question étrange, mais je vais répondre une bonne grosse paire de bottes peu féminine et surtout maladroite.

 

Qui est ton esprit de famille préféré, auquel t’identifies-tu le plus ?

On ne les connaît pas tous alors c’est compliqué, mais je dirai Farouk, c’est le plus complexe, le plus fort et le plus attachant et surtout celui qu’on connaît le mieux ou du moins le plus.

 

Passe-miroir ou liseuse ?

Passe-miroir ! C’est top de pouvoir se balader au gré des miroirs, rentrer chez soi sans avoir besoin du permis, aller chez qui on veut quand on veut en quelques secondes, aller à la librairie quand on en a envie sans se déplacer, rentrer chez soi ou se cacher à n’importe quel instant….

 

Amita !

Publié dans TAG | Tagué , , , , | 1 commentaire

Mes dernière lectures #Juillet2017

Coucouuu

Mes dernières lectures

Quel mois, ce mois de juillet… Entre le boulot, l’appart à chercher et mon anniversaire à préparer j’ai lu peu et de façon très entrecoupée… Mais j’ai quand même des lectures à vous présenter !

 

Le parfum des fraises sauvages – Angela Thirkell (10/18)

51Z+mYqh8BL._SX195_

Un livre très sympa pour l’été, détente et confort. On y sourit, on y rit et on est même attendrit. Ce n’est pas de la grande littérature, mais ça se lit vite et bien, dehors, sur la terrasse.

 

Une nuit en Crète – Victoria Hislop (Le livre de Poche) 

51JLv0LcDKL._SX195_

J’ai un peu moins aimé ce livre-là. Je m’attendais à un recueil de nouvelles plus touristique, panoramique, avec de belles descriptions de paysages magnifiques, des tranches de vies au soleil… Et en fait ce sont 10 nouvelles très ancrées dans la réalité, dans la vie quotidienne de citoyens lambda, on y retrouve des boulangères, un genre d’épicier, des serveurs… J’ajouterai que les nouvelles ne sont peut-être pas ce que je préfère, maintenant je suis fixée.

 

Andromaque – Racine (Pocket)

9782266199308

Pour les cours j’ai lu cette fameuse tragédie, et on se croirait plongé dans Gossip Girl mais en Grèce Antique… J’ai apprécié la lecture de ce classique, c’est assez court et intéressant.

 

Le Grand Meaulnes – Alain Fournier (Le livre de Poche) 

le-grand-meaulnes-1624

J’ai adoré la lecture de ce classique ! Un roman d’apprentissage, un roman sur l’adolescence et le passage à l’âge adulte. Une histoire intéressante qui se savoure plus qu’elle ne se dévore. J’ai adoré et je me suis vraiment attachée aux personnages.  (Je vous conseille d’aller voir la vidéo de ce monsieur, juste là, mais attention, ça spoile, mais il explique merveilleusement bien !)

 

La Chute – Camus (Folio)

C_La-Chute_6525.jpeg

J’ai adoré la plume de Camus, évidemment et les réflexions proposées également. Cependant le personnage principal m’a un peu gêné mais c’était le but de l’auteur. C’est une lecture intéressante mais qui ne m’a cependant pas marqué.

 

Des souris et des hommes – John Steinbeck (Le livre de poche)

des-souris-et-des-hommes-184

Quel coup de coeur ! J’avais peur de me lancer dedans, peur de m’ennuyer ou de trouver ça long et barbant… Et pas du tout ! C’est un livre qui m’a bouleversé ! Il est touchant, fort et intense ! L’auteur nous y plonge dans le quotidien dur de ces hommes et on en sort pas indemnes.  C’est dur mais c’est tellement réel.

 

50 000 dollars – Ernest Hemingway (Folio) 

couv36322834

Je n’accroche vraiment pas avec cet auteur, son style, sa plume, ses histoires… Non, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas.  C’est long, ennuyeux et sans intérêts à mes yeux.

 

C’est terminé, ce n’était pas un mois de lecture très incroyable, très fou ou très marquant mais on fera mieux la prochaine fois !

P-S : Désolée, pas de PAL du mois durant les vacances, je n’y arrive pas, je m’en fais une et ça ne dure pas, entre mon anniversaire où j’ai reçu des livres et les livres à lire pour la fac, je suis un peu perdue, je me noie dans les livres… Mais ça reviendra, j’adore faire les PAL !

 

Amita !

Publié dans Mes dernières lectures | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Young ◊ Beautiful ◊ Alone

Coucou !

 

 

J’écris encore, hé oui, mais peu et lorsque ça vient… Et il se trouve que la tristesse, la nostalgie et la solitude sont mes meilleurs moteurs !

tumblr_inline_mg7jkkb0gf1qaicef.jpg

 

Une pluie glacée tombe sur mes épaules, le vent claque contre mes joues, les gouttes traversent mon pull et me glacent les os. Je ne sens plus mes mains, je ne peux plus bouger. J’ai froid, je sens mon nez qui coule, ma nuque qui est toute courbaturée. Je rêve de ce doux feu dans l’âtre, avec un bon thé et un livre qui m’emportera loin. Loin d’eux.

Nous sommes en été. Je n’y crois pas une seconde, dehors, seule, sous la pluie, à arracher la mauvaise herbe pour recevoir mon premier salaire.

Quelle misère cette vie.

Je n’ai que du temps pour penser, et penser finit toujours pas faire souffrir.

J’aime cette solitude plus que je ne devrais, pourtant je suis triste d’être seule quand je les vois rire et parler.

Je sais qu’ils parlent de moi, je sais qu’ils rient de moi.

Mais j’arrache, encore et encore, sous la pluie qui devient plus forte et plus froide. J’arrache et je tente de ne pas y penser. De ne pas écouter leurs murmures et leurs rires dans mon dos.

Mais je m’en fiche, cela fait bien longtemps que ça ne m’atteint plus, j’ai grandi, je suis au dessus de ça.

Quelle folie ! Quelle vaine tentative d’oubli ! Comment peut-on croire un instant que ça nous est égal ? Comment peut-on faire semblant de ne pas écouter ce que disent les autres. Ce qu’ils disent de nous, de moi.

Comment ai-je pu me persuader que ça ne m’atteignait plus.

 

Mais, alors que la pluie cesse et laisse place au soleil, qui séchera ma peau glacée, je pense à ma vie. Je pense à mon amour, à ma famille et mes amis, je pense à ce que je suis en train de construire et le nid que je me battis, je pense à mon avenir que j’aperçois, clair au loin. Je pense à cette vie que j’aime tant et qui est la mienne . Et je pense à ces gens coincés dans ce monde trop grand pour eux, qui s’y perde et s’y effraie. A leur vie misérable qu’ils essaient d’oublier en parlant de celles des autres gens. Des gens heureux. Je pense à leurs rêves de grandeur et leur peur de quitter leur confort, de quitter ce village où ils ont grandi et où ils mourront. Ce village qui a maintes fois tenté de m’étouffer.

Et alors je sais que je suis au dessus de ça. Que je vaux mieux qu’eux.

 

Alors je regarde ce ciel bleu et ce soleil chaud et brillant et je souris. Je les entends rire et je souris aussi car je sais qu’ils ne comprennent pas, ils ne comprendront jamais ce qu’est la vie, la vraie vie. Ils n’arriveront jamais à se sentir vivre, à se sentir aussi libre, aussi vivante que je me sens.

Je les entends murmurer et je murmure en retour, je murmure mon bonheur que j’aimerai crier, cette vie que j’aime et qu’ils n’atteindront jamais. Je sais qui je suis et je n’ai besoin de personne, d’aucun avis, je ne me remettrai plus en question pour les autres. C’est fini. Je suis moi, je suis heureuse, et c’est très bien comme ça.

 

Amita, je remercie ces gens, rares mais qui m’aiment si forts !

Publié dans Amita A Ecrit | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Book Haul #Juillet2017

Coucou !

Acquisitions Livresques.jpg

Au moment où cet article verra le jour, j’aurai 20 ans et 1 jour 😀 ! J’ai tellement hâte d’avoir 20 ans, pour moi c’est tellement important ! Et peut-être aurais-je aussi déjà mon nouvel appart à ce moment là (ça serait bien)

Passons au haul !

En ce moment, ce n’est pas la forme niveau lecture, comme j’ai commencé à bosser (à la mairie de mon village aux espaces verts) j’ai moins de temps et quand je rentre je suis fatiguée, je n’ai pas forcément envie de lire. Entre le boulot, mon anniversaire à préparer et l’appart à chercher et faire les papiers, c’est un mois de juillet rempli ! Donc je ne lis pas beaucoup mais ma wish list monte monte monte ! Et la PAL, elle augmente un peu mais reste assez stable. Bref c’est pas top

 

J’ai acheté peu de livres, j’en ai acheté beaucoup en début de mois et après j’ai arrêté, il faut savoir aussi que je dois me procurer et lire des livres pour les cours (vu que je passe en lettres modernes)

Les Délices de Tokyo – Durian Sukegawa (Le livre de Poche)

couv26130469

Bon je l’ai d’ores et déjà lu, allez lire ma critique ! J’ai franchement apprécié, j’ai passé un agréable moment au cœur du Japon, plein de douceur et de gourmandises.

 

Le parfum des fraises sauvages – Angela Thirkell (10/18)

51Z+mYqh8BL._SX195_

Oui j’étais d’humeur gourmande ! La critique est ici. J’ai vraiment aimé, la fin m’a un peu déçue mais en somme j’ai passé un bon moment détente et rigolade !

 

Une nuit en Crète – Victoria Hislop (Le livre de Poche)

51JLv0LcDKL._SX195_

J’ai moins aimé, le style « nouvelles ancrées dans la réalité » ce n’est pas pour moi tout compte fait ! J’imaginais queqlue chose de plus paradisiaque, panoramique etc.

 

Andromaque – Racine (Pocket)

9782266199308

Bon ça c’est pour les cours mais c’était sympa, je suis contente d’avoir lu ce classique !

 

 

Bon ce haul s’est transformé en update lecture….. Oops…

 

Bisous à vous, bonne vacances et bonnes lectures !

 

Amita

Publié dans Acquisitions Livresques | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire