The inexplicable logic of my life – Benjamin Allire Saenz

Coucou !

 

25039304_178854732709968_7389467524548526080_n(1)

 

 

Résumé : Everything is about to change. Until this moment, Sal has always been certain of his place with his adoptive gay father and their loving Mexican-American family. But now his own history unexpectedly haunts him, and life-altering events force him and his best friend, Samantha, to confront issues of faith, loss, and grief.

Suddenly Sal is throwing punches, questioning everything, and discovering that he no longer knows who he really is—but if Sal’s not who he thought he was, who is he? 

♦♦♦

Note : ★★★★

♦♦♦

Comme j’avais adoré Aristote et Dante du même auteur, je voulais absolument lire celui-ci, qui n’a pas (encore) été traduit. J’ai donc décidé de le lire en anglais et je vous avoue que pour mon niveau ce livre est très simple à comprendre. Peut-être pas le bon livre si vous commencez seulement mais si vous avez déjà lu un peu (pas beaucoup du tout) en anglais, lancez-vous !

On est donc plongé dans le quotidien de Sal, avec ses amitiés, ses problèmes, sa famille et sa quête d’identité. C’est une histoire tout ce qu’il y a de plus ordinaire mais parfois, ce sont celles qui font le plus de bien.

Les personnages sont très attachants et ils sont bourrés de défauts, ce qui les rend humains.

J’ai vraiment passé un bon moment en leur compagnie, j’ai ri à leurs plaisanteries et j’ai pleuré avec eux, la tête sur leurs épaules.

 

« I keep that memory somewhere inside me—​where it’s safe. I take it out and look at it when I need to. As if it were a photograph »

Un petit point m’a cependant dérangé, point que je découperai en deux temps :

D’abord j’ai trouvé que par moment on tombait peut-être un peu dans le pathos (je ne peux pas en dire trop sans spoiler) on a une avalanche de malheurs, et je comprends bien ce qu’a voulu montrer l’auteur par cette suite de peines, mais ça m’a semblé un peu gros et trop pathétique.

Ensuite, j’ai eu le sentiment que les personnages jouaient à qui souffre le plus à coup de « oui mais moi j’ai vécu ça » et ce parfois au détriments du personnage principal qui a une vie peut-être plus proche de la nôtre et qui par conséquent « ne souffre pas, surtout comparé aux autres… » autres qui le lui rabâchent tout le temps.

J’ai trouvé le livre plein d’émotions et j’avoue avoir beaucoup pleuré même si le traitement de la souffrance m’a semblé un peu lourd parfois.

J’ai toutefois passé un excellent moment, j’ai souri de tendresse, ri de bon cœur et beaucoup pleuré, mais la vie est ce qu’elle est et ce livre nous en apprend beaucoup dessus. J’ai revécu mon adolescence, et même si ça fait mal, parfois ça soulage aussi un peu.

Bien qu’ayant une intrigue ordinaire, ce roman s’en sert de base pour traiter des sujets lourds et je pense qu’il est bon de le savoir avant de commencer. Il m’a personnellement replongé dans des souvenirs et je pense que c’est aussi ça qui m’a fait pleurer autant. Mais parfois, revivre sa vie au travers d’un livre, revivre ses souffrances, c’est ce qui nous permets d’avancer et de les laisser derrière soi en en gardant que ce qu’il y a de bons dans nos souvenirs.

 

« That’s the way it was when you loved someone. You took them everywhere you went—​whether they were alive or not. »

Je vous conseille donc ce livre, même si j’ai désapprouvé le point cité plus haut, le tout m’a quand même enchantée et j’en suis ressortie bouleversée mais contente.

 

« We’d been so sure of ourselves, but now we were lost. »

Amita

Publicités

A propos Amita

Étudiante en lettres modernes, je souhaite travailler dans le monde du livre ! Jeune rêveuse, j'adore lire et m'évader entre deux pages jaunies, il m’arrive aussi d'écrire quand j'ai quelque à chose à dire, ou juste par amour pour les mots. La lecture c'est toute ma vie, ça et ma famille (mes trois sœurs d'amour pour qui je donnerai n'importe quoi) mon amoureux et mes supers copines (Manon, Marie et Victoire) C'est grâce à ces personnes que ma vie est ce qu'elle est. Merci.
Cet article, publié dans Amita A Aimé, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour The inexplicable logic of my life – Benjamin Allire Saenz

  1. Kimysmile dit :

    C’est un auteur que j’aimerais vraiment lire!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s