Young ◊ Beautiful ◊ Alone

Coucou !

 

 

J’écris encore, hé oui, mais peu et lorsque ça vient… Et il se trouve que la tristesse, la nostalgie et la solitude sont mes meilleurs moteurs !

tumblr_inline_mg7jkkb0gf1qaicef.jpg

 

Une pluie glacée tombe sur mes épaules, le vent claque contre mes joues, les gouttes traversent mon pull et me glacent les os. Je ne sens plus mes mains, je ne peux plus bouger. J’ai froid, je sens mon nez qui coule, ma nuque qui est toute courbaturée. Je rêve de ce doux feu dans l’âtre, avec un bon thé et un livre qui m’emportera loin. Loin d’eux.

Nous sommes en été. Je n’y crois pas une seconde, dehors, seule, sous la pluie, à arracher la mauvaise herbe pour recevoir mon premier salaire.

Quelle misère cette vie.

Je n’ai que du temps pour penser, et penser finit toujours pas faire souffrir.

J’aime cette solitude plus que je ne devrais, pourtant je suis triste d’être seule quand je les vois rire et parler.

Je sais qu’ils parlent de moi, je sais qu’ils rient de moi.

Mais j’arrache, encore et encore, sous la pluie qui devient plus forte et plus froide. J’arrache et je tente de ne pas y penser. De ne pas écouter leurs murmures et leurs rires dans mon dos.

Mais je m’en fiche, cela fait bien longtemps que ça ne m’atteint plus, j’ai grandi, je suis au dessus de ça.

Quelle folie ! Quelle vaine tentative d’oubli ! Comment peut-on croire un instant que ça nous est égal ? Comment peut-on faire semblant de ne pas écouter ce que disent les autres. Ce qu’ils disent de nous, de moi.

Comment ai-je pu me persuader que ça ne m’atteignait plus.

 

Mais, alors que la pluie cesse et laisse place au soleil, qui séchera ma peau glacée, je pense à ma vie. Je pense à mon amour, à ma famille et mes amis, je pense à ce que je suis en train de construire et le nid que je me battis, je pense à mon avenir que j’aperçois, clair au loin. Je pense à cette vie que j’aime tant et qui est la mienne . Et je pense à ces gens coincés dans ce monde trop grand pour eux, qui s’y perde et s’y effraie. A leur vie misérable qu’ils essaient d’oublier en parlant de celles des autres gens. Des gens heureux. Je pense à leurs rêves de grandeur et leur peur de quitter leur confort, de quitter ce village où ils ont grandi et où ils mourront. Ce village qui a maintes fois tenté de m’étouffer.

Et alors je sais que je suis au dessus de ça. Que je vaux mieux qu’eux.

 

Alors je regarde ce ciel bleu et ce soleil chaud et brillant et je souris. Je les entends rire et je souris aussi car je sais qu’ils ne comprennent pas, ils ne comprendront jamais ce qu’est la vie, la vraie vie. Ils n’arriveront jamais à se sentir vivre, à se sentir aussi libre, aussi vivante que je me sens.

Je les entends murmurer et je murmure en retour, je murmure mon bonheur que j’aimerai crier, cette vie que j’aime et qu’ils n’atteindront jamais. Je sais qui je suis et je n’ai besoin de personne, d’aucun avis, je ne me remettrai plus en question pour les autres. C’est fini. Je suis moi, je suis heureuse, et c’est très bien comme ça.

 

Amita, je remercie ces gens, rares mais qui m’aiment si forts !

Publicités

A propos Amita

Étudiante en lettres modernes, je souhaite travailler dans le monde du livre ! Jeune rêveuse, j'adore lire et m'évader entre deux pages jaunies, il m’arrive aussi d'écrire quand j'ai quelque à chose dire, ou juste par amour pour les mots. Je suis plutôt heureuse mais j'ai du mal à vivre, comme si je ne comprenais pas toujours la vie telle qu'il faut la vivre dans notre société actuelle. La lecture et l'écriture m'offrent alors deux échappatoires parfaites à ce monde, cette époque, et je me sens revivre.
Cet article, publié dans Amita A Ecrit, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s