Promesses aveugles – Audrey Magee

promesses-aveugles-620507-264-432

Résumé : Peter, soldat allemand, s’apprête à épouser une femme qu’il n’a jamais rencontrée. Il ne connaît d’elle que son nom, Katherina Spinell, et la photo qu’elle a envoyée. Pour elle, c’est la garantie d’une pension de veuve s’il meurt au front ; pour lui, la promesse d’une permission de dix jours. Pendant cette courte lune de miel, les jeunes mariés découvrent qu’ils se ressemblent et s’assemblent bien plus qu’ils ne s’y attendaient.
Lorsque Peter retrouve le champ de bataille, à l’approche du bourbier de Stalingrad, seul le souvenir de Katherina lui donne du courage. À Berlin, la famille de la jeune femme s’enfonce de plus en plus dans les arcanes du système nazi, tentant, sans scrupule ni regret, de tirer avantage des circonstances, même les plus horribles.
Mais le conflit bascule et les nazis perdent Berlin. Katherina et Peter réussiront-ils à échapper aux stigmates d’une culpabilité collective ?

 

Ma note : 17/20

 

J’ai reçu ce livre dans la Once upon a book de mai (je crois) il y avait un thème (viking) et un challenge (chaque mois un genre littéraire est proposé dans le challenge, ce mois-ci c’était historique, j’ai donc accepté)

J’étais un peu déçue au début car j’avais envie de découvrir une période historique nouvelle pour moi, de lire quelque chose de nouveau, or ce livre traite de la Seconde Guerre Mondiale, sujet sur lequel j’ai déjà lu pas mal de choses.

Et si durant les 200 premières pages mon opinion n’a pas changé, les 100 dernières m’ont apporté beaucoup de nouveauté et d’émotions.

 

Le livre se déroule durant la Seconde Guerre Mondiale (plutôt vers la fin) en Allemagne, à Berlin, et sur le front russe.

On a alors un point de vu allemand, dans et hors de la guerre, avec également un pied sur le front russe ce qui était nouveau pour moi.

 

J’ai trouvé le début un peu ennuyeux, il ne se passe que peu de choses et ce sont des choses qu’on a déjà eu l’occasion de lire ou de voir à de multiples reprises dans bon nombre d’œuvres. Heureusement, le roman devient plus intense au fil des pages. La vie à Berlin devient plus dure à supporter et les chances de réussite plus difficiles à croire, et la vie sur le front, notamment à Stalingrad est des plus inhumaines, nous sommes témoins de beaucoup d’horreur et en ça le livre nous apporte beaucoup d’informations nouvelles.

Audrey Magee nous offre un point de vue fort, dur, violent mais réaliste, un point de vue qu’on ne nous offre pas toujours. Là on a des boyaux qui sortent, des excréments, du sang, de la pourriture, des corps desséchés, du viol, des meurtres, de la violence gratuite de la part de tous les camps….

On est en pleine guerre, et c’est d’une réalité très crue.

Je crois en effet que c’est le livre le plus dur que j’ai lu sur la Seconde Guerre Mondiale, de plus il nous offre un panorama très vaste de la période, avec force détails et horreurs.

Âmes sensibles abstenez-vous, la fin du roman est très dure par moments, on est confronté à de la torture physique mais aussi psychologique, c’est dur mais c’est la première fois que je suis immergée autant dans les conditions de vie des soldats, les « simples soldats » durant cette affreuse guerre.

 

Ce livre nous montre ce que c’est que d’être une jeune femme, une mère, un soldat (et un prisonnier de guerre) dans l’Allemagne nazie, en pleine guerre. C’est dur pour tout le monde et pour chacun c’est une douleur différente, mais personne n’en sort indemne.

Ce roman nous montre également ce que c’est que d’être allemand au sortir de la guerre, comme il est dur de recommencer à vivre ou de se (re)construire une vie en étant allemand au XX° siècle (et malheureusement encore un peu au XXI° siècle)

On se rend également compte que les allemands n’étaient pas « les seuls gros méchants », les russes n’étaient pas mal non plus, et sans parler des autres, finalement chaque armée, chaque partie a eu ses techniques de tortures, ses horreurs, ses morts innocents sur la conscience ou ses violences gratuites. Ce que ce livre nous apprend c’est qu’il n’y a pas les méchants et les gentils, il y a un camp et l’autre, leur but et objectif et leur façon de faire la guerre.

On a également un petit aperçu de ce que c’est que de vivre dans l’Allemagne d’après guerre, l’Allemagne partagée. Ce que c’est que de vivre après la guerre, les enfants illégitimes, les veuves, les mères sans enfants, les enfants sans parents….

 

Pour finir je tiens à parler très vite du style qui est assez rythmé, rapide et intense, en effet le roman se compose presque essentiellement de dialogues, ce qui lui donne un certain rythme, une rapidité et une intensité, ça nous plonge dans l’action.

 

En somme, je suis contente d’avoir découvert ce livre et je remercie l’équipe de Once Upon a Book, j’ai eu les nouveautés et les informations que je désirais. Sans avoir découvert une nouvelle période, j’ai encore approfondi mes connaissances sur une déjà connue, et c’est peut-être même mieux.

Pour un premier roman Audrey Magee offre un spectacle intense, fort, dur et puissant, elle signe un roman bouleversant, une œuvre qui ne paie pas de mine au début mais qui se révèle à la fin.

 

Amita

Publicités

A propos Amita

Étudiante en lettres modernes, je souhaite travailler dans le monde du livre ! Jeune rêveuse, j'adore lire et m'évader entre deux pages jaunies, il m’arrive aussi d'écrire quand j'ai quelque à chose dire, ou juste par amour pour les mots. Je suis plutôt heureuse mais j'ai du mal à vivre, comme si je ne comprenais pas toujours la vie telle qu'il faut la vivre dans notre société actuelle. La lecture et l'écriture m'offrent alors deux échappatoires parfaites à ce monde, cette époque, et je me sens revivre.
Cet article, publié dans Amita A Aimé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Promesses aveugles – Audrey Magee

  1. Ping : Mes dernières lectures #Juin2017 | Amita A Aimé

  2. Ping : Bilan des 6 mois (Tag PKJ) 2017 | Amita A Aimé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s