L’invention des ailes – Sue Monk Kidd

couv29749942

Résumé : Caroline du Sud, 1803. Fille d’une riche famille de Charleston, Sarah Grimké sait dès le plus jeune âge qu’elle veut faire de grandes choses dans sa vie. Lorsque pour ses onze ans sa mère lui offre la petite Handful comme esclave personnelle, Sarah se dresse contre les horribles pratiques de telles servilité et inégalité, convictions qu’elle va nourrir tout au long de sa vie. Mais les limites imposées aux femmes écrasent ses ambitions.
Une belle amitié naît entre les deux fillettes, Sarah et Handful, qui aspirent toutes deux à s’échapper de l’enceinte étouffante de la maison Grimké. À travers les années, à travers de nombreux obstacles, elles deviennent des jeunes femmes avides de liberté et d’indépendance, qui se battent pour affirmer leur droit de vivre et se faire une place dans le monde.

 

Ma note : 15/20

 

On y aborde évidemment la question de l’esclavage mais aussi la question du droit des femmes. Les personnages sont pour la plupart des figures historiques, notamment les très célèbres mais un peu oubliées sœurs Grimké mais aussi des personnages noirs comme Denmark Vesey.

On retrouve donc une trame largement inspirée de la vie de ces deux sœurs entourée de fiction et de quelques liberté expliquées ensuite par l’auteur.

C’est donc un livre très intéressant mais surtout très enrichissant sur la question des droits des noirs, du racisme et du droit des femmes.

Le tout se déroule sur près de 45 – 50 ans j’ai malheureusement trouvé le tout un peu long mais toujours très intéressant. En même il était dur de raccourcir la vie de ces femmes incroyables !

 

Les ailes sont abordées dès le début par uen sorte de mythe africains que raconte une mère à sa fille, toutes deux esclaves. Les deux personnages principales vont ainsi prendre leur envol. La première Sarah, de façon plus longue et discrète au début, va prendre son envol intellectuellement tandis que Handful, l’esclave va montrer un esprit sauvage et rebelle dès son plus jeune âge et va prendre son envol de façon plus physique. On retrouve donc des femmes à qui poussent des ailes au sens propre mais aussi figuré.

Finalement, les deux femmes doivent se les inventer puisqu’à cette époque il était très dur d’être 1) noir et 2) une femme.

 

La plume de l’auteur est très belle et je souligne son ingéniosité, elle a su se mettre dans la peau de deux personnages tout à fait différent, en s’adaptant à leur pensée et façon de vivre. Ainsi l’écriture change entre le point de vue de Sarah, jeune fille éduquée, de bonne famille, et celui de Handful à qui on a à peine pu apprendre à lire et écrire 100 mots.

De plus on constate très bien leur évolution rien qu’avec l’écriture, les deux jeunes filles ont beaucoup mûri et ça sent au cours de la lecture grâce au vocabulaire, aux tournures de phrases…

 

J’ai eu un peu de mal à le finir à cause de la longueur, je l’avoue, mais je l’ai trouvé très enrichissant, avec une portée très vaste. Je suis heureuse d’avoir fait la connaissance des sœurs Grimké, qui m’ont fait un grand effet. Mais je suis également heureuse car c’est le premier livre que je lis sur l’esclavage.

 

Amita

Publicités

A propos Amita

Étudiante en lettres modernes, je souhaite travailler dans le monde du livre ! Jeune rêveuse, j'adore lire et m'évader entre deux pages jaunies, il m’arrive aussi d'écrire quand j'ai quelque à chose dire, ou juste par amour pour les mots. Je suis plutôt heureuse mais j'ai du mal à vivre, comme si je ne comprenais pas toujours la vie telle qu'il faut la vivre dans notre société actuelle. La lecture et l'écriture m'offrent alors deux échappatoires parfaites à ce monde, cette époque, et je me sens revivre.
Cet article, publié dans Amita A Aimé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s