Les mots des autres

C’est un poème de 2014 auquel je teins beaucoup, le titre a deux sens « Mots » : ce que les autres disent sur nous, de nous, dans notre dos, aux autres… et « Maux » parce que finalement tout le monde a une valise, un boulet a traîné, un secret qu’on dissimule.

tumblr_static_llll

 

Ce monde est terrible.

Comment peut-on parler de valeurs,

Quand à ce que la société

nous inculque ?

Comment peut-on parler de bonheur,

Quand à ce que la société

nous offre ?

Des faux sourires et d’ignobles voix,

C’est ainsi que le monde parle.

Ne prétendez plus avoir la foi !

Des yeux doux qui pleurent et rient pour toi,

Mais sèchent leurs larmes à ton dos tourné.

Des yeux lâches qui pleurent et rient de toi.

Foutu jugement permanent !

Ville qui ne s’éclaire que par les rires.

Vie tragique où le monde se meurt,

Où l’avenir est toujours pire.

Nous vivons dans un monde d’enfants,

Où chacun pense être la victime,

En étant justement le méchant.

Les autres se plaignent et se lamentent,

Mais ces menteurs n’ont pas, dans leur cœur,

Ces moqueries qui les hantent.

Ils ne font que pleurer leurs malheurs !

Gémissant d’milles mots inexistants.

Savent-ils seulement c’qu’est un malheur ?

Ont-ils déjà été la victime ?

Se sont-ils déjà sentis moins que rien ?

Ont-ils déjà senti le coup du poing ?

Ont-ils déjà senti le goût du sang ?

Ont-ils déjà perdu l’équilibre ?

Me sentirai-je, un jour, revivre ?

Où va se monde ? Où va notre monde ?

On avait tout. On a toujours tout eu.

Quel est ce monde que l’on refonde ?

Qui sont ces gens ? Mais qui sont ces gens ?

Ce monde ne tourne qu’autour des autres.

 

Amita

Publicités

A propos Amita

Étudiante en lettres modernes, je souhaite travailler dans le monde du livre ! Jeune rêveuse, j'adore lire et m'évader entre deux pages jaunies, il m’arrive aussi d'écrire quand j'ai quelque à chose dire, ou juste par amour pour les mots. Je suis plutôt heureuse mais j'ai du mal à vivre, comme si je ne comprenais pas toujours la vie telle qu'il faut la vivre dans notre société actuelle. La lecture et l'écriture m'offrent alors deux échappatoires parfaites à ce monde, cette époque, et je me sens revivre.
Cet article, publié dans Amita A Ecrit, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s