Crocodile

Voici un texte qui date de 2013, je l’aime beaucoup.


GrumpyCrocodile

 

 

Et dans les larmes de crocodile,

Elle ferme les yeux, encore un peu plus fort.

Elle ne veut plus sentir ni son âme ni son corps.

Elle baigne dans un nuage, une sorte d’idylle.

Et dans le souffle du monstre, elle brûle.

Sans regrets, se jette dans la foule,

Du fond de son petit cœur, elle jubile,

Car dans cette marée de morts elle renait,

Mais son agonie ne prendra jamais fin.

Le crocodile sèche ses yeux rouge sang.

Elle s’y plonge plus profondément, et meurt.

Ca y est, elle est rentrée dans les rangs.

C’est ainsi qu’elle leur succombe, en pleurs.

Larmes de rage qui brûle son corps blanc,

Larmes de rébellion qui hantent leurs esprits.

Aujourd’hui, le crocodile se rend,

Puisqu’aujourd’hui, elle est partie.

 

Amita

Publicités

A propos Amita

Étudiante en lettres modernes, je souhaite travailler dans le monde du livre ! Jeune rêveuse, j'adore lire et m'évader entre deux pages jaunies, il m’arrive aussi d'écrire quand j'ai quelque à chose dire, ou juste par amour pour les mots. Je suis plutôt heureuse mais j'ai du mal à vivre, comme si je ne comprenais pas toujours la vie telle qu'il faut la vivre dans notre société actuelle. La lecture et l'écriture m'offrent alors deux échappatoires parfaites à ce monde, cette époque, et je me sens revivre.
Cet article, publié dans Amita A Ecrit, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s